Le sport

Le biathlon


Le biathlon est un sport alliant deux disciplines très différentes : l’une aérobique (ski de fond en pas de patin, dit (“style libre”), l’autre statique (le tir à la carabine). La carabine est de calibre  .22 ou, pour les jeunes, une carabine à air comprimé. La distance de tir est de 50 mètres (.22) ou 12 mètres air comprimé. Les athlètes skient une boucle désignée et entrent ensuite au champ de tir où Ils doivent tirer sur cinq cibles, soit en position de tir couchée ou debout (.22 seulement). Pour chaque cible manqué, il faut skier une boucle de pénalité de 150 mètres ou faire ajouter une minute à leur temps final. Le type de pénalité dépend du type de course (voir plus bas). Les boucles de ski et de tir sont alternées et répétées jusqu’à ce que le nombre de boucles requis soient complétées. Les distances varient entre 2.5 km pour les plus jeunes à 15 km pour les femmes et 20 km pour les hommes.

Types de compétitions


Il existe six types de compétitions internationales :

  1. Compétition individuelle
  2. Sprint
  3. Poursuite
  4. Départ de masse
  5. Relais
  6. Équipe

Quatre de ces types de compétition figurent au programme des Jeux olympiques d’hiver. Les compétitions d’équipe et de départ de masse ne figurent pas au programme olympique.

Concept et description des épreuves


L’épreuve individuelle

Il s’agit de l’épreuve de biathlon traditionnelle créée avant l’invention des cibles mécaniques qui permettent de voir les coups réussis et ratés à partir du pas de tir. À l’origine, on utilisait des cibles de papier et les coups étaient comptés après que le dernier coup ait été tiré. On imposait alors une équivalence de temps aux compétiteurs selon les coups ratés. Aujourd’hui, le principe est demeuré inchangé sauf que l’on peut apercevoir les coups ratés à mesure. Le tir est encore plus important en compétition individuelle que dans les autres compétitions car la pénalité est d’une minute au lieu d’une boucle de 150 m qui prend environ de 25 à 30 secondes à parcourir.
L’épreuve individuelle est celle qui comporte la distance la plus longue à parcourir à skis. Elle comprend quatre arrêts au champ de tir pour toutes les catégories de compétiteurs. Le plus difficile pour les spectateurs est de déterminer qui est en tête même si les chronos permettent de se faire une idée du classement à un moment ou un autre. La compétition individuelle prend environ une heure à effectuer. L’épreuve masculine commence par un tour de piste de 4 km suivi d’un arrêt au champ de tir. Cette séquence est reprise trois fois et est ensuite suivie d’un dernier tour de piste de 4 km jusqu’à la ligne d’arrivée. Les femmes font habituellement la même chose, mais elles font des tours de piste un peu plus courts pour les compétitions car elles ne parcourent que 15 km.

 

L’épreuve de sprint

L’épreuve de sprint est une version accélérée et raccourcie de l’épreuve individuelle où la vitesse à skis compte plus que le tir. L’équivalence de temps d’une minute pour les tirs ratés est remplacée par un tour de piste de 150 m que le compétiteur doit effectuer dès qu’il quitte le champ de tir. Cette épreuve, qui propose des distances plus courtes et deux présences au champ de tir pour toutes les catégories, prend environ 30 minutes.

 

L’épreuve de poursuite

Dans la compétition de poursuite, l’admissibilité à participer, le rang au départ et les intervalles sont établis selon les résultats de la compétition de qualification qui a habituellement lieu la veille.
À la poursuite, le compétiteur qui a terminé l’épreuve de qualification en premier prend le départ en premier, suivi des autres, dans l’ordre et selon le temps réussi dans la compétition de qualification. La poursuite est une compétition très excitante car il est toujours possible de savoir qui est en tête, et aussi à cause des stratégies psychologiques des compétiteurs qui poursuivent les meneurs. Le premier compétiteur à croiser le fil d’arrivée est le gagnant, selon les pénalités et les équivalences de temps. Les compétiteurs qui se font dépasser d’un tour en compétition doivent se retirer immédiatement.

 

L’épreuve de départ de masse

L’épreuve de départ de masse est de loin la plus excitante pour les spectateurs car tous les compétiteurs prennent le départ en même temps. La compétition de départ de masse ressemble à la compétition individuelle sauf que les distances sont plus courtes et que les tirs sont exécutés en position couchée, couchée, debout, debout. Le nombre de participants est limité à 27 car c’est le nombre minimum de pas de tirs obligatoires en Coupe du monde et que tous les compétiteurs arrivent au champ de tir à peu près au même moment.

 

L’épreuve de relais 

L’épreuve de relais masculine et féminine regroupe quatre membres d’une équipe qui parcourent 7,5 km à skis et qui font deux arrêts au champ de tir. Les premiers partants de chacune des équipes font un départ de masse, parcourent 2,5 km à skis, tirent en position couchée, skient 2,5 km, tirent en position debout et parcourent les derniers 2,5 km pour faire le relais avec le prochain compétiteur. Le dernier membre de l’équipe doit franchir le fil d’arrivée.
De plus, tous les compétiteurs transportent 3 cartouches supplémentaires qu’ils peuvent utiliser s’ils ratent la cible aux cinq premiers coups. Le concept est différent et la pression du relais est énorme car le compétiteur veut tirer très rapidement et partir aussitôt que les cibles sont touchées. Cependant, si le compétiteur n’atteint pas les cinq cibles, il doit insérer les cartouches dans le magasin à la main, ce qui prend plus de temps et s’avère très difficile.
L’ordre de départ est déterminé par tirage au sort. Le numéro de départ représente à la fois l’ordre du départ et le numéro du pas de tir. Les numéros comportent également un code de couleur qui détermine l’ordre au sein de l’équipe : rouge – premier segment, vert – deuxième segment, jaune – troisième segment, bleu – quatrième segment.

 

L’épreuve de relais mixte

Une équipe de relais mixte consiste en 2 dames et 2 hommes. Les deux dames skient une distance de 6 km et les deux hommes skient une distance de 7,5 km avec deux arrêts de tir aux bornes de 2 et 4 kilomètres respectivement. Les compétitions de relais mixte ont un départ simultané de toutes les premières relayeuses de chaque équipe. Les autres relayeurs et relayeuses attendent dans la zone d’échange, où il faut que le membre de l’équipe qui arrive touche le membre qui prend la relève.